Le “Matrak” est un jeu-sport militaire ottoman.  Matrakçı Nasuh, le célèbre miniaturiste historien bosniaque qui fit le  plan d’Istanbul que nombre de visiteurs d’İstanbul connaissent , par ailleurs auteur d’un traité sur les armes et leur utilisation en serait l’inventeur ou tout au moins celui qui en posa les principes à la cour de Soliman le Magnifique.

Les sources variant, c’est soit le nom du jeu qui valu son surnom à Matrakci, soit le surnom de Matrakçi qui donna le nom au jeu.

En effet le monsieur s’appelait de son nom complet « Nasuh bin Karagöz bin Abdullah el-Bosnavî ».Mais il semble plus probable que le miniaturiste reçu ce surnom du fait de son goût prononcé et de son savoir-faire pour ce jeu.

jeu-ottoman-matrak-2.jpg

Le célèbre voyageur « Evliya Çelebi », dans son « Seyahatname » ou « livre de voyage » explique par exemple que le Sultan Murad IV  connaissait 70 figures de ce jeu.

jeu-ottoman-matrak.jpg

Au 19ème l’interdiction de l’épée et des sports en rapport dans l’armée fit oublier ce sport ,redevenu  à la mode et introduit à la fédération des sports nationaux traditionnels de Turquie depuis 2010- avec des changements –par Efkan Çalış.

Les « combats » ou « rencontres »  se font plutôt l’été sur de la pelouse mais on en fait aussi en salle depuis quelques années.

jeu-ottoman-matrak-3.jpg

 Dans deux cercles tracés, au centre appelé le « cenk meydanı » (centre ou place du Cenk )  un cercle de 7 mètres de diamètre et à l’extérieur un cercle de 9 mètres de diamètre, ce qui constitue des zones de protection.

Le combat commence par le mot "cenk!"  [djenk] prononcé par l’arbitre.

jeu-ottoman-matrak-5.jpg

Les joueurs, avant de commencer le combat, se saluent et prononcent mutuellement la phrase

"benimle cenk meydanına çıktığınız için teşekkür ederim" [bénimlé Djenk méilldannina Tchiktiniz itchin téchékurédérim ] soit « Je vous remercie de combattre avec moi sur la place du djenk.

A la fin du combat il dit "kasıtlı ve kasıtsız hatalarımdan dolayı özür dilerim" ou « Je vous présente mes excuses pour mes fautes voulues ou non ».

 

 

Dans la célèbre série TV Soliman le Magnifique.. le sport est bien entendu au goût du Sultan..

jeu-ottoman-matrak6.Jpeg

Retour à l'accueil