Café plein de femmes et jeux de dames en Turquie

En Turquie, on retrouve beaucoup de « cafés pleins d’hommes » les « Kıraathane ». L’origine du mot vient de l’ottoman « kırâa » signifiant « lire », et devient donc « lieu où on lit ».. Déformé par tout simplement les habitudes, il est en réalité plus un « lieu où on joue ».

Mais il existe aussi… plus rares certes des « cafés pleins de femmes »…. ( où on accepte aussi ces messieurs ). Et comme les messieurs qui sont souvent au café d’à côté, on joue…

Café plein de femmes et jeux de dames en Turquie

Au okey (revoir l'article )

Ou a « tombala » c'est-à-dire le loto. Un mini-reportage discret – il ne faudrait pas déranger ou gêner ces dames » on apprendra que la « tombala » est hebdomadaire…

( Mais il existe une version bi-mensuelle à grosse mise )

On paie son carton et tous les gains reviennent au vainqueur… Les jeux d’argent étant strictement interdits sauf quand ils rentrent dans les poches de l’Etat avec les billets de loterie et autres lotos, on ne dira pas où se trouve « ce café plein de femmes " qui arborent fièrement le portrait td'atatürk "père des turcs" symbole aujourd'hui de la laicité et modernité , mais les petits galets vous indiquent que la plage n'est pas loin.

  • cafés pleins d’hommes plutôt que cafés pour hommes , car on ne rejette pas les dames qui s’y aventurent et cafés pleins de femmes plutôt que cafés pour femmes , car « bien sûr les messieurs peuvent entrer »…
Café plein de femmes et jeux de dames en Turquie
Café plein de femmes et jeux de dames en Turquie
Café plein de femmes et jeux de dames en Turquie
Retour à l'accueil