Parlons aujourd'hui d'une construction bien typique de la mer noire, le « serendi », parfois appelé le « serander » ou « serender ».

İl s'agit selon la définition du mot d'un abri ou silo à graines, ou à fruits ou légume secs.


il s'agit de l'équivalent du raccard en Suisse ou du regard en Savoie

serendi-kardesler-koyu.jpg

Lorsque vous vous promènerez dans les vallons de la mer noire, dans les régions de Sinop, Ordu ou Giresun vous pourrez voir ces petites constructions sur pilotis mais dorénavant vous saurez aussi leur nom.

 

Certaines sont très anciennes, comme celle-ci datée de 1859 dans le village de Dizdar.

serendi-1859-dizdar-koyu.jpg

Si quelques unes sont également utilisées comme habitations leur utilisation initiale était bien un dépôt qui permettait de protéger ce que l'on voulait faire sécher des intempéries mais aussi des animaux qui pourraient avoir envie de goûter aux céréales et aux fruits en train de sécher.

ARTVIN.jpg

 

erkan-kaba-serender.JPG

 

serenderler.jpg

Depuis 2009, une société propose de construire de nouveaux serender afin de ne pas perdre le principe de ces constructions typiques qui deviennent alors de petites habitations résidentielles

 

serender2.jpg

serender.JPG

 

 

 

Retour à l'accueil