Ces petites interjections émises pour simuler un bruit particulier nommées les onomatopées sont toujours amusantes et parfois surprenantes par leurs différence d’une langue a l’autre.

yansima-socuk-likir-likir.jpg

Ainsi le « glou glou » de l ‘eau en français devient un « lıkır lıkır ». La plupart du temps s’ils sont sensé imiter le bruit qu’ils reproduisent ces petits mots viennent des verbes ou à l’inverse, il en découlent des verbes.

Ainsi pour un bruit d’explosion, le “boum” devient tout simplement

Pat” du verbe patlamak, exploser.

 

 « fıs »du verbe fısıldaşmakpour le chuchotement.
« fıst » pour "pshiit"

« hor » du verbe horlamak pour ronfler ..

« hapşu »[hapchou] pour hapşırmak, signifaint éternuer



« Şap Şap » [ chap chap] remplace notre « clap clap » des applaudissements



Les bébés ne font pas « Areu » ils font « agu » ou « inga », ce qui les prépare d'ailleurs à prononcer plus tard le ğappelé le « g mouillé » alors que notre « Areuu » nous prépare aux « r » ..pas simple pour tous à prononcer.

yansima-sozcuk-ingaa.jpg

 « güm » de gümbürtü ( un bruit fort et sec ) pour « boum »ou " clac" pour la porte par exemple.

« Küt Küt » en revanche pour le « boum boum » du cœur



"çat" [tchat ]pour un bruit de craquement .. crack

« Vroum » devient « vuuuun »

yansima-sozcuk-vuun.jpg

Les oiseaux ne font pas « cui- cui », ils font « Ciyk ciyk » [djiik djiik]

 

yansima-sozcuk.jpg

et les chiens ne font pas « ouah ouah » mais « hov hov »..

 

yansima-sozcuk-hov-hov.jpg



Retour à l'accueil