Surnommé le poète d'İstanbul Beyatlı, Yahya Kemal
(Skopjé ; Üsküp en ottoman - Macédoine, 1884 – Istanbul, 1958) est né dans une vieille famille de dignitaires ottomans.
yahya_kemal.jpg
Ce poète amoureux d'İstanbul fait des études à Paris où il séjourne entre 1903 et 1912.
İl y fréquente en particulier des poètes comme Jean Moréas.
En Turquie,à son retour, il enseigne l’histoire à l’université d’Istanbul jusqu’en 1923, avant d'occuper divers postes diplomatiques. Poète majeur de la période de jonction entre l’empire ottoman et la jeune république, il est également essayiste et conférencier.
Ce poète et écrivain aura consacré son oeuvre à İstanbul avec passion et ferveur.
La ville lui a donné un Musée.
musee-de-Yayha-kemal.jpg
On pourra parler de liaison avec la ville, liaison , mélancolique ou charnelle , selon le jour, selon le poème.
max-schmidt.jpgMax Schmidt 19 ème
  D'une autre colline - Bir başka Tepeden

« Chère İstanbul, hier d'une autre colline je t'ai regardée !
Je n'ai vu aucun endroit que je n'ai visité, que je n'aie aimé.
 Tant que je vis, trône à ton aise sur mon coeur.
 Aimer seulement un de tes quartiers vaut la vie.
 L'on voit de nombreuses villes splendides dans le monde,
Mais c'est toi qui crée les beautés éclatantes.
 Je dirai qu'il a vécu dans un beau et long rêve,
Celui qui a vécu en toi de longues années, celui qui est mort en toi, celui qui est couché en toi.
Retour à l'accueil