İl existe en Turquie un marchand qui n’existe pas en France, c’est le “ Kuruyemişci,” [kourouyémichji] soit celui qui vend les amandes, noisettes, cacahuètes et autres fruits secs. 

Nous allons donc commencer la présentation de ces petites “choses à croquer à l’apéro “ en commençant par le Leblebi .

 

 

Le Leblebi [léblébi ] est un pois-chiche torréfié. İl en existe deux sortes le leblebi jaune et le leblebi blanc. Le plus célèbre leblebi vient de la ville de Çorum.

 leblebi.jpg

Découvert par le "Şeyh Murat Gazi” (1370-1390) qui a eu l’idée de chauffer ou passer à la poêle le pois chiche et de le faire attendre il est plus qu'une tradition en turquie pour tout visiteur de Çorum d'en apporter au retour.

Leblebi-blanc.jpg

Très prisé vous en verrez souvent dans les divers coktails et vernissages en mélange avec d’autres fruits secs, tels des pistaches, des noisettes et des amandes. İl a l’avantage d’être moins gras et un peu “bourratif” et vous permettra de mieux “tapisser” votre petit estomac si vous consommez de l’alcool.İl est d’ailleurs conseillé à tous ceux qui ont des ennuis e sucs gastriques et reflux divers , puisqu’il les absorbe. İl est très utilisé pour les nausées des femmes enceintes.

leblebi-en-vente.jpg

 

 Mais les turcs ne le consomment pas uniquement avec de  l’alcool. Le grand voyageur du 17 ème siècle Evliya Çelebi recense dans son livre de voyages 100 boutiques spécialisées dans la vente du Leblebi à İstanbul à cette époque et 400 vendeurs de rue.

venderu-d-eleblebi-ottoman.jpg

 

 

La “torréfaction” ou plutôt la préparation du pois chiche n’est pas aussi simple. Les pois chiches sont en effet cuit à trois reprises dans trois “poêles” différentes  et le tout sur une période de 15j ours .La veille de la première cuisson on fait tremper le pois chiche afin qu’il gonfle et on le remue avec un instrument appelé le "mafrak" . Puis les pois chiches sont triés et vendus selon leur qualité, taille grosseur et couleurs entrant en compte dans le tri.

mafrak.jpg

mafrak-leblebi-turquie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S’il se conserve assez longtemps, il est recommandé de le consommer le plus frais possible. Lorsqu’un leblebi est frais on doit pourvoir l’écraser entre l’index et le pouce sans problème et en “faire de la farine”

yenilebilir.

 

 Un proverbe dit "Leb demeden leblebiyi anlamak" , “ Comprendre Leblebi avant d’avoir dit leb” pour celui qui prétend comprendre l’autre avant que celuı-ci n’ait exprimé sa pensée.

 

Çorum [ tchoroum ] préfecture éponyme est située à environ 200 km au nord-est d'Ankara tout à côté du célèbre site hitite de Hattuşa.

Retour à l'accueil