Parmi les différents dessert turcs , on trouve les «  Helva * » tous différents , nous nous attarderons aujourd’hui sur  le “ Peynir helvası ” ou “ Helva au fromage ” dont les ingrédients principaux sont fromage, lait, farine et sucre. En principe confectionné à partir d’un fromage de brebis à haute teneur en matière grasse, sans sel, on trouve des variantes dans toute la Turquie selon les villes pour le choix du fromage. Mais la condition générique est que ce fromage soit dessalé.

Le fromage est d’abord émietté puis cuit à feu doux avec la farine dans une grande cuve dans laquelle on ajoute ensuite le lait bouilli et sucré – certaines versions n’utilisent que de l’eau – jusqu’à ce qu’il fonde.

D’une consistance « filamenteuse », il se consomme soit tel quel, soit passé en suite au four, parfois assorti d’un peu de glace nature.

fromage-helva.jpg

 

   * En Turquie, la plupart des types de helva sont des confiseries relativement denses et édulcorées avec du sucre et non du miel comme dans les pays du Maghreb.

 Leurs textures sont pourtant souvent différentes, on trouve  le « helva de semoule » translucide et en grains alors   que le « helva de sésame » est plus sec, friable et en bloc.

On trouve aussi le “ Helva de farine “ qui, après la cérémonie des funérailles, le septième et quarantième jour suivant la mort d’une personne, ainsi  qu'au premier anniversaire, est cuit par les proches du défunt qui l'offrent aux visiteurs et  voisins.


L'expression « griller /cuire le helva de quelqu'un » est employée lorsque la personne concernée est décédée peu de temps auparavant.

peynir-helvasi.jpg

 

·     

 

 

   

Retour à l'accueil