Comment la bande dessinée francophone représente-t-elle la Turquie et comment les Turcs, par ailleurs, représentent-ils la France? Comment les uns et les autres arrivent-ils à dépasser les clichés qui subsistent forcément dans ce type de représentation?

 

Ils ont comme principales sources le voyage touristique et les images pittoresques qu'en ramènent les touristes : Le Bosphore, les grandes mosquées, le Grand Bazar, les pachas, les femmes voilées, les Turcs costauds affublés de fez et de grosses moustaches... En face, la Tour Eiffel, le Sacré Cœur, le Moulin Rouge, le French Cancan...

 

Autre source : la culture et l'histoire, avec les représentations des peintres orientalistes, des écrivains, de Gérard de Nerval à Pierre Loti, les évocations de Byzance et de Constantinople, les situations politiques dans le cadre de la Guerre Froide, la mégapole moderne enfin. En face, les évocations de Voltaire et de Rousseau, inspirateurs d'Atatürk, Arsène Lupin de Maurice Leblanc, la Révolution Française...


Jeromba-le-grec-bob-et-bobette.jpg
Le Professeur Barabas a mis au point une nouvelle invention : des poupées téléguidées, copies conformes de ses amis Bob et Bobette. Mais une d'entre elle tombe, se dérègle et s'enfuit... Jérôme essaie de la rattraper. Dans ses recherches, il rencontre Kemal, un marin turc à la recherche d'un cimeterre datant des croisades qui, suspendu à la plus haute voûte de Sainte Sophie à Istanbul, permettra de délivrer de l'errance éternelle un templier maudit. L'histoire se termine par la réconciliation entre Kemal le turc et Jeromba le grec, alias Jérôme rendu amnésique par la foudre. Dans cette planche, Sidonie fait "un rêve étrange" où l'on retrouve le cimeterre de Mahomet présent dans le musée de Topkapı, Sainte Sophie, la citerne-basilique, et les vieilles maison de bois de la Corne d'or, promesses de l'aventure à venir...

Jeromba-le-Grec--planche-24-copie-1.jpg

 

 


1967 Dessinateur & scénariste : Willy Vandersteen Édition : Standaard Uitgeverij / Erasme, juin 1967, planche 24

Retour à l'accueil