Élève de Seyh Hamdullah, Hafiz Osman (1642-1698), était l' un des plus célèbres calligraphes ottomans du XVIIe siècle.

İl créa son propre style de graphie « Nesih » et il a été le professeur de calligraphie du Sultan Ahmed III (1703-1730).

Un anecdote célèbre, entre la légende et la réalité court le folklore stambouliote.

C'est une histoire de « vav »

askumesk.jpg


Un jour de grande tempête, Hafız Osman voulait passer d''Üsküdar à Beşiktaş en caïque. Ayant approché du rivage le passeur réclama le tarif du passage Mais Hafız Osman avait ce jour là, oublié de prendre de l'argent sur lui.

- Je n'ai pas d'argent sur moi, je vais te calligraphier un « vav », tu pourras ensuite aller le vendre au marché.

Le passeur fit la moue en regardant le «vav» mais pris la lettre calligraphiée.

vav.JPG


Un jour qu'il passait devant les bouquinistes, le passeur vit que l'on y vendait des «écritures», il se rappela le «vav» qu'il avait dans sa poche .

Le vendeur reconnut immédiatement un " vav d' Hafız Osman " et commença une mise aux enchères.

Le passeur gagna ce jour plus qu'il n'aurait pu gagner en une semaine.

Un autre jour alors que Hafiz Osman était à nouveau sur la caïque du passeur, Hafiz osman tendait son argent pour le trajet, et le passeur lui dit :

legende-du-vav.jpgMiniature Ülker Erke


- Inutile tu peux me calligraphier un «vav»

Celui-ci de répondre  «Cher Monsieur ce vav-là ne s'écrit pas tous les jours.» en souriant..




Efendi o “vav” her zaman yazılmaz.”

Retour à l'accueil