L'histoire des machines jouant aux échecs a commencé  par une supercherie .

 

En 1770, le baron Wolgang von Kempelen (ingénieur autrichien) a présenté en Europe un automate joueur d'échecs qui fut surnommé le Turc.

(ou le Turc mécanique )

 Une marionnette enturbannée à la moustache turque  aurait été actionnée par un mécanisme complexe, situé dans un coffre sous l'échiquier.

  Un film muet français, "le joueur d'échecs"  s'inspire de la vie du Baron Von Kempelen et l2automate de l'affiche a effectivement une moustache ....

LE-JOUEUR-D-ECHECS.jpg


 

Le Turc jouait bien et mit un jour Napoléon hors de lui en le battant en 20 coups!!

Si vous souhaitez revivre la partie cliquez ici.


Le musicien bavarois Johann Maelze  a racheté le Turc à la mort de Kempelen en 1804 et l'a exhibé dans de nombreuses expositons et foires .


 Edgar Poe aurait déjoué la supercherie : un bon  joueur sous l'échiquier qui par un jeu de miroir,  observait les pièces et contrôlait les mouvements de l'automate.


.

Conservé dans un Musée de Philadelphie, il a disparu  dans un incendie en 1854.

Retour à l'accueil