Une « Dérive Orientale » en Bande dessinée, Younn Locard

Les journées sont chaudes sur Istanbul, une petite bd à emporter dans vos bagages et à lire in situ, à l'ombre d'un acacia de Constantinople, dans les fauteuils rétro du lobby de l'Hôtel de Londres ou du Pera Palace ou encore après une visite touristique à la citerne de Yerebatan – comprendra celui qui la lira- vous fera méditer sur la façon de percevoir la Istanbul.

Vous suivrez les « réflexions et dérives » des deux reporters Simon l'écrivain et Aillil le dessinateur...amusés sans doute car si la trame se passe en 1937... vous lirez ….des phrases certainement entendues dans votre entourage....

Une « Dérive Orientale » en Bande dessinée, Younn Locard

Printemps 1937. Un grand journal londonien a commandé un reportage illustré, le portrait d'Istanbul en cité moderne dans un pays laïque à Simon et Aillil … qui n'ont pas vraiment la même approche.

Dés leur arrivée, Simon et Aillil sont frappés. Entre Orient et Occident, entre modernité et tradition, Istanbul offre en permanence un double visage aux reporters.

L'album en noir et blanc vous inspirera quelques réflexions …et le dessin bien sûr vous emportera dans vos balades, escapade et dérives anciennes ou futures....et vous aimerez aussi reconnaître les quelques bribes turques glanées ici et là au fil des pages..

Une « Dérive Orientale » en Bande dessinée, Younn Locard
Une « Dérive Orientale » en Bande dessinée, Younn Locard
Une « Dérive Orientale » en Bande dessinée, Younn Locard
Retour à l'accueil