Les hommes qui tricotent des chaussettes de Karacabey

Il existe en Turquie un village bien particulier ou vous verrez les hommes au café , en train de tricoter au lieu de jouer au Tavla.

Les hommes âgés du village village de Karacabey rattaché à la province de Yenikaraağaç , près de Bursa essaient en effet de faire vivre cette tradition ancestrale qui est de tricoter des chaussettes et se plaignent de ne pas avoir autant de succès qu'autrefois.

Leurs ancêtres arrivés de Dráma ville de Macédoine Orientale et Thrace en Grèce en 1923 à Bursa lors de l'échange de population

Ces chaussettes-là sont donc les chaussettes de Dráma, où lorsqu'ils y viviant, les hommes avaient pris l’habitude de tricoter ces chaussettes et en faisait un gagne-pain non négligeable jusqu'à l'arrivée des machines à tricoter à c^té de leurs activités agricoles.

Le muhtar du village ( dirigeant du village, équivalent au maire), Yahya Bası explique que les premiers arrivés ont commencé à fabriquer leurs aiguilles à tricoter avec les rayons de roue de bicyclettes et explique que dans le temps , dans ce village tout le monde de 7 à 70 ans savait tricoter ces chaussettes et lorsque quelqu'un voulait demander la main d'une fille du village la première question posée aux parents du futur gendre était :

« Votre fils sait-il tricoter des chaussettes ?» la réponse négative entraînant un inévitable refus.

« Aujourd’hui 'hui, hélas, les gens préfèrent les chaussette-machine, ça nous tue » précise-t-il.

Cela vaut peut-être un détour non ?

Le muhtar du village ( dirigeant du village, équivalent au maire), Yahya Bası explique que les premiers arrivés ont commencé à fabriquer leurs aiguilles à tricoter avec les rayons de roue de bicyclettes et explique que dans le temps , dans ce village tout le monde de 7 à 70 ans savait tricoter ces chaussettes et lorsque quelqu'un voulait demander la main d'une fille du village la première question posée aux parents du futur gendre était :

« Votre fils sait-il tricoter des chaussettes ?» la réponse négative entraînant un inévitable refus.

« Aujourd’hui 'hui, hélas, les gens préfèrent les chaussette-machine, ça nous tue » précise-t-il.

Cela vaut peut-être un détour non ?

Les hommes qui tricotent des chaussettes de Karacabey

Pour en savoir plus sur les chaussettes d'Anatolie, rendez-vous sur Couleurs d'Istanbul Le Mag.

Les hommes qui tricotent des chaussettes de Karacabey
Les hommes qui tricotent des chaussettes de Karacabey
Retour à l'accueil