Sacro-saint et rouge : le hamburger mouillé de Taksim.

Il est des habitudes culinaires de quartier auxquelles on ne déroge pas, à İstanbul par exemple , à Ortakoy on mange des « Kumpir » ces énormes pommes de terres fourrées , à Karakoy des « baklava de Gulluoğlu », à Sütlüce du ris de veau et à Taksim ? Mais que doit-on manger à Taksim ?

Tout stanboulıote qui se respecte sait parfaitement que lorsqu’on « descend à Taksim » on se doit de manger un « hamburger mouillé » soit un « ıslak hamburger ».

Sacro-saint et rouge : le hamburger mouillé de Taksim.

Il a un aspect qui peut surprendre et il faut pour certains d’entre nous européens peu habitués parfois une minutesou deux avant de se franchir le pas avant de goûter à ce hamburger « trempé dans la sauce » donc mouillé… Mais ce n’est pas un simple hamburger …et surtout il ne vient pas de chez un certain clown jaune et on prend vite le goût de la tradition du « mouillé ».. en se rendant sur Taksim.

Le « Köfte », soit la boulette de viande écrasée que l’on appelerait en France un steack haché est aillé..La sauce aillée aussi doit être cuite avec amour..

Facile à réaliser à la maison, il aura un grand succès chez tous vos amis turcs d’Istanbul et auprès de vos enfants qui s’adaptent assez vite à « tout ce qui tâche en mangeant »..

.

Sacro-saint et rouge : le hamburger mouillé de Taksim.

Je vous laisse sur une vidéo en turc du jeune chef branché Arda Türkmen , qui a beaucoup de succès chez les jeunes cuisinières

Comme il vous le dit… l’important c’est l’ail de la sauce et du « köfte ».

Dans de l’huile d’olive, de l’ail des tomates, du ketchup et du concentré pour la sauce…

Retour à l'accueil