C'est une femme libérée... la "kantocu" de Turquie...

Parmi les genre musicaux célèbres en Turquie , on trouve le Kanto, ayant connu ses heures de gloire au début du siècle. Aujourd'hui, certains nostalgiques perpétuent ce genre qui en plus d'être chanté est dansé.

Toujours mené par une femme, le Kanto est une chanson accompagnée d'une danse bien spéciale destinée à amuser et entraîner le public.

Le mot vient de l'italien « cantate » (du latin "cantare", "chanter" ) composition vocale et instrumentale portant généralement sur un thème profane (cantata da camera) ou sacré (cantata da chiesa).

Les paroles, l'accent, les histoires contées dans le Kanto sont populaires , la femme dont parle la chanson est souvent une « sacrée bonne femme pleine de vie qui dit ce qu'elle pense et sait en rire », connue dans son quartier ne se laissant pas trop faire par son mari ou les hommes en général mais toujours de bonne humeur.

Elle n'a pas la langue dans la poche , mais plutôt que de se plaindre des vicissitudes de la vie – des tromperies de son mari par exemple- elle rira des fois où il se fait piéger …. son geste , taper son poing fermé sur sa hanche en se déhanchant exprime cette joie du « bien fait pour toi » valable pour tous les « méchants et méchantes pris au piège ».( les trompeurs étant toujours accompagnés) ....Elle est assez dévergondée..aussi tel cette pauvre femme qui crie à l'incendie " yangın var "...

On pourrait la croire vulgaire, elle ne l'est pas, trop sympathique … à même ces messieurs qui rient des mésaventures … de leurs collègues et charmantes maîtresses pris(e) au piège » et à ces dames « qui envient-son-franc-parler- et-sa-joie-d-une-vengence-bien-méritée» …

La chanteuse de kanto , s'appelle la « kantocu » à prononcer « kantodjou » et l'une de ses dernière et plus célèbre représentatrice contemporaine du Kano est Nurhan Damcıoğlu ( voir la vidéo)

L'une des première et célèbre « kantocu » fut "Küçük Virgin » , ' la petite vierge' …..

Retour à l'accueil