Sercan :  petit joueur de darbuka sur l'avenue de l'indépendance.

La darbuka, prononcer darbouka, est un instrument de percussion faisant partie des membranophones répandus dans toute l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient et les Balkans qui semble dater de 1100 avant J.-C . Elle est l'un des principaux instruments de percussion du monde arabo-musulman.Le darbukaci est le joueur de darbuka.

Sur les quais, dans les rues passantes, de nombreux enfants souvent des

" çingene ", soit les tzigane sédentaires de Turquie en joue pour quelques pièces.

"Kuçuk Sercan", soit "petit Sercan" de son prénom à prononcer " serdjan" est un de ces petits princes du Darbuka , si vous passez par l'avenue de l'indépendance, " Istiklal Caddesi" à Taksim, il y a de fortes chances que vous le rencontriez . Remarqué par tous les stanbouliotes, il fut invité à une programme de TV. On lui souhaite plus encore ...et une de vos petites pièces pour commencer.

Sercan :  petit joueur de darbuka sur l'avenue de l'indépendance.

İl existe trois techniques de frappes de base

l- e « DOUM » : son le plus grave, obtenu en frappant le centre de la peau

- le « TAK » son obtenu en frappant le bord droit de la peau à l'aide du majeur

- le « S » est la frappe généralement effectuée avec l'annulaire de la main gauche au bord de la peau.

Mais de nombreuses autres frappes, et variantes rendent les choses beaucoup plus complexes, on s’en doute.

Il existe plusieurs techniques de jeu, qui se rejoignent sur certains points, mais qui permettent de distinguer les écoles arabes des écoles turques

Les Turcs optent plus pour un balancement latéral du poignet, les frappes étant assurées alternativement par l'index et l'annulaire ou le petit doigt, le majeur étant donc l'axe du mouvement.

Retour à l'accueil