Rouge : l'église de la vierge Marie des Mongols à Istanbul

En ce jour de l'assomption, découvrons une église dédiée à la Vierge Marie.

L'église de la vierge Marie des Mongols , appelée populairement la « Kanlı Kilise » « Eglise sanguine », sans doute de par la couleur de ses murs effectivement très rouges qui pourtant ne le furent pas toujours, plus correctement « Fener Panagia Muhliotissa kilisesi » en turc ou encore « Hagios Polieuktos Kilisesi », située à Fatih rue Tevkii Cafer Mektebi.

Rouge : l'église de la vierge Marie des Mongols à Istanbul

Au 7 ème siècle, Sopatra, fille de l'empereur Byzantin, Maurice 1er fit ériger un monastère sur la cinquième colline d'Istanbul, celui-ci fut détruit lors de la 4 ème croisade.

En 1261, İsaakios Doukas, oncle de l'empereur Michel VIII le Paléologue fit construire un petit monastère en ce lieu.

En 1881 la princesse Maria Despina Paléologue fille de l'empereur Michel VIII Paléologue épouse d'un prince Mongol : Abak Han, revient à Constantinople après l'assasinat de ce dernier et fait construire le monastère et l'Eglise recevant ainsi le titre de « Ktētorissa » soit « fondatrice » de cette Eglise connue aussi sous le nom de t qui veut dire « la sainte patronne des Mongols » en grec .

Rouge : l'église de la vierge Marie des Mongols à Istanbul

Elle ne fut jamais transformée en Mosquée, pas même à la prise de Constantinople et reste un des seuls édifice byzantins appartenant à la communauté grecque (romaine) depuis l’Empire.

Pour relire d'autres articles sur les traces de la Vierge Marie en Turquie :

Maison de la Vierge Marie à Ephèse Turquie ici et la .

Petits nœuds blancs pour grands vœux en Turquie.

Représentation de la vierge Marie dans la miniature ottomane

Et pour les turcophones, un livre intitulé " La ville où se retrouve trois religions : Istanbul" chez Inkilap .

Rouge : l'église de la vierge Marie des Mongols à Istanbul
Rouge : l'église de la vierge Marie des Mongols à Istanbul
Retour à l'accueil