Cinquante ans pour le tour de Turquie.

Un nouveau chroniqueur dans couleurs d'Istanbul, Gérard Valck vous donnera tous les 7 du mois, des nouvelles sportives...Vous pourrez relire un petit portrait de lui ici.

CINQUANTE ANS …
Un bel âge pour le Tour de Turquie qui vient de s’achever à Istanbul.
Pendant plus de 45 ans … le Tour de Turquie est presque passé inaperçu, dans le monde du vélo … sauf pour ceux qui pratiquaient cette discipline !
Les dernières années, les organisateurs, mais également le Ministère du Tourisme et de la Communication turc ont réfléchi, cette épreuve pouvait être un bon moyen de montrer les beautés, les couleurs de la Turquie … à travers la télévision.
Pour cela, il était nécessaire d’ouvrir l’épreuve à des coureurs de haut niveau et de faire appel à des professionnels étrangers pour la réalisation des retransmissions télévisées.
2012, a été un tournant, l’épreuve sur 8 jours ne part plus d’Istanbul mais du bord de la Méditerranée pour rejoindre les bords du Bosphore.
Alanya, Antalya, Kemer, Fethiye, Bodrum, Kusadesi, Izmir … cela sent bon aussi les vacances … de quoi attirer également les touristes dans les stations balnéaires !
2013, le Tour de Turquie a vu, un nouveau tournant, s’ajouter enfin une seconde étape de montagne au programme, pour éviter la monotonie des arrivées au sprint à répétition.
Peu à peu, les mordus de cyclisme commencent à apprécier cette épreuve et en même temps, la retransmission en HD, dans plus de 50 pays, en particulier par l’intermédiaire d’Eurosport permet également de découvrir un peu plus les « couleurs » de la Turquie pour ceux qui ne connaissent pas ce pays.*
Un peu à l’image du Tour de France, chaque année au mois de juillet, des téléspectateurs dans le Monde entier commencent à regarder l’épreuve et pas uniquement pour suivre les coureurs mais également pour découvrir les beautés des régions traversées.
Rêvons d’une belle étape en Cappadoce ! Dans quelques années. Cela sera magnifique et grandiose.
L’organisation s’améliore d’année en année, une compétition fragilisée par les deux derniers vainqueurs, pris dans des affaires de dopage, avant l’édition 2014.
Un cycliste bulgare vieillissant puis un cycliste turc sorti de nulle part ont été à deux doigts de faire bannir l’épreuve du calendrier international.
Les organisateurs ne se sont pas découragés et cette année leur épreuve a eu un retentissement plus agréable avec un Mark Cavendish, ancien Champion du Monde, vainqueur de quatre étapes, et un vainqueur final, le jeune britannique Adams Yates, sans doute, un futur grand du cyclisme international qui devance le Lituanien Rein Taaramae et le Français Romain Hardy
Le Tour de Turquie 2014 a franchi une nouvelle étape.

En attendant l’édition 2015, rien ne doit vous empêcher de découvrir les couleurs de la Turquie sur ce blog … mais aussi en réel … et pourquoi pas à vélo … ou VTT dans la Cappadoce !


* Un merci aux deux commentateurs d’Eurosport France (Stéphane Goubert et Guillaume di Grazia) … qui en dehors de leur connaissance du cyclisme apprécient depuis plusieurs années, le plaisir de faire découvrir les Beautés de la Turquie avec un grand B.

Les photos :


1. Les couleurs du peloton


2. Les organisateurs du Tour de Turquie et la mascotte


3. A l’arrivée de chaque étape, le matériel pour le direct


4. Etape dans le Taurus.

5. Une équipe turque en course, Torku Sekerspor


6. Village-étape pour les suiveurs


7. Depuis plusieurs années, le Président Abdullah Gül assiste à l’arrivée à Istanbul (ici, en 2011)


8. Les deux grands lauréats de 2014, deux Britanniques, Mark Cavendish et Adam Yates

*. Certaines photos datent de 2011 lorsque la première étape se disputait à Istanbul et d’autres prises sur le poste de télé … de France.

Gérard Valck

Cinquante ans pour le tour de Turquie.
Cinquante ans pour le tour de Turquie.
Cinquante ans pour le tour de Turquie.
Cinquante ans pour le tour de Turquie.
Cinquante ans pour le tour de Turquie.
Cinquante ans pour le tour de Turquie.
Cinquante ans pour le tour de Turquie.
Cinquante ans pour le tour de Turquie.
Retour à l'accueil