Les aventures libertines de deux turcs à Paris, couleurs galantes.

En 1743, la mode est aux histoires turques … A Versailles on tressaille turc.

Si l’on connait bien sûr le Bourgeois gentilhomme de Molière qui remporta un succès immédiat grâce au goût de l’époque pour les turqueries, œuvre liée au scandale provoqué par Soliman Aga, ambassadeur turc qui aurait dit à des proches après avoir vu Louis XIV : « Dans mon pays, lorsque le Grand Seigneur se montre au peuple, son cheval est plus richement orné que l'habit que je viens de voir. » et qui osa donc ne pas être ébloui par le Roi-Soleil.

On connait moins La loi de Jatab, ou le Turc a Paris : comédie en vers et un acte représentée pour la première fois à Paris, sur le Théâtre du Palais-Royal, le 22 janvier 1787 de M.Antoine-Jean Dumaniant, 1752-1828.

Ou encore les aventures libertines de deux turcs à Paris de Godard d'Aucour.

Mémoires turcs, avec l'histoire galante de leur séjour en France par Godard d'Aucour .

Claude Godard d'Aucour (1716-1795): fermier général en 1754, receveur général des Finances à Alençon en 1785 puis cousin de la Marquise de Pompadour de par son mariage dont le fils Claude Godard d'Aucour dit de e Saint-Just fut librettiste écrivit quelques recueils libertins dont le fameux

Mémoires turcs, avec l'Histoire galante de leur séjour en France (1743).

Alors pourquoi ne pas se lancer dans la lecture ( ici ) des aventures de Doly et Achmet.

Doly , fils d’un Pacha et d'une mère au cœur "à la française" et Achmet, un très aimable turc, rencontrent successivement certains abbés libertins et d’autres filles légères dans cette séries de petites histoires galantes et coquines.

Les aventures libertines de deux turcs à Paris, couleurs galantes.
Les aventures libertines de deux turcs à Paris, couleurs galantes.
Retour à l'accueil