Renaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelance

Istanbul est certainement une destination « aimant » pour beaucoup, certains n'en repartent pas sans traces... et d'autres y reviennent et s'y installent, c'est en tout cas ce qu'a fait Noemie Deveaux, photographe freelance à Istanbul depuis octobre 2013.

Si tous les chemins mènent à Rome, celui de Rome l'a sans doute menée à Istanbul.

Commerciale en distribution en France, c'est lors d'un weekend familial dans une de ces villes de France où toute la famille se retrouve : « C'est à équidistance de nos villes respectives!» qu'une journée équitation est prévue.

S'ensuit une chute de cheval qui l'obligera à porter corset plusieurs mois, cette chute au moment de laquelle, allongée sur le sol « Je me suis vue tétraplégique comme Christopher Reeve », dit Noémie en plongeant dans votre regard le sien ; scrutateur, sondeur, observateur, profond qui permet de mesurer à quel point cette chute fut sans doute primordiale pour elle.

En effet, quelques temps après, son handicap elle demande une rupture conventionnelle à son employeur, contacte quelques associations afin de se reconvertir, décidée à changer de vie, « à tout recommencer », elle entreprend la lecture du livre Fais ce qu'il te plait de Maud Simon, livre d'auto-coaching qui promet, si on le lit et travaille de trouver sa voie en 12 semaines.

Cette exploratrice dans l'âme associe ses expériences à l'étranger, elle qui avait vécu un an aux USA, six mois à Cordoue et surpassé ses préjugés en effectuant un premier voyage seule à Rome « ville que pourtant,on devait absolument découvrir en amoureux » ajoute-t-elle avec l'humour du sage, découvre ainsi Istanbul le temps d'un week-end et refait ce voyage une dizaine de fois au total.

Ainsi, fermant son précieux ouvrage, Noémie qui avait reçu pour ses trente ans un bel appareil photo( merci sa maman et sa grand-mère) sait désormais ce qu'il lui plairait , ce qu'elle veut : Vivre à Istanbul et être photographe free-lance.

Qu'à cela ne tienne, elle s'inscrit aux cours de turc de l'université de Lyon et à une formation de photographie qui aboutit à deux mois de stage auprès de la photographe turque Özlem Türkan.

Noémie, qui aime saisir les moments de bonheur dans les familles, a un jour rendez-vous dans un hôpital stanbouliote pour y photographier un nouveau-né , sur le chemin du retour elle arrive à Taksim, il y a du monde, beaucoup de monde, des cris, des gaz lacrymogènes nous sommes le 31 mai 2013, la police réprime quelques 10 000 manifestants avec des gaz lacrymogènes, certaines personnes lui conseillent en criant de partir, de se sauver mais elle reste et réalise une série de photos relayées sur de nombreux sites ( Le petit journal d'Istanbul,Turquie News..), c'est pourquoi son nom vous dit quelque chose, nous sommes en plein cœur du mouvement protestataire de Gezi 2013.

Aujourd'hui, ça y est : Noémie est photographe free-lance à Istanbul,elle s'est installée dans la ville « aimant », elle sera là pour vos mariages, communions, naissances, portraits( voir ici ) et tout autres projets professionnels ou privés, et continue d'arpenter Istanbul et la Turquie promenant son appareil, son œil bleu et sa sensibilité.

Chaque photo est précédée d'un avant et suivi d'un après précise-t-elle, il faut avoir un code, prendre le temps d'établir un contact, phrase à méditer en découvrant ces photos.

Noémie Deveaux : contact@noemie-deveaux.com

Renaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelance
Renaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelanceRenaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelance
Renaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelanceRenaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelanceRenaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelance
Renaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelanceRenaître à Istanbul : Noémie Deveaux, photographe freelance
Retour à l'accueil